Jipé sur la grille : « Confidences d’un accro »

barbecue rouillé abandonné

 
 

  Si la plupart d’entre nous vivent le barbecue dans la joie, la bonne humeur et la convivialité, certains sombrent dans l’excès. Le ‘barbecue-plaisir’ devient alors ‘barbecue-prison’. Toujours discret sur sa vie privée, notre chroniqueur se livre et raconte ses années de galère.  Il a préféré témoigner à visage caché, confidences d’un accro …

 
 

 Jipé a accepté de nous recevoir chez lui. Il vit dans une petite maison entourée d’herbes hautes. L’ensemble a l’air mal entretenu, voire à l’abandon. Cheveux grisonnants et gominés, barbe de 3 jours, Jipé a les paupières sombres et les traits tirés. Il nous ouvre le portail et nous accompagne jusqu’à son salon. En chemin, nous apercevons un vieux barbecue rouillé au fond du jardin. C’est la première fois que nous le rencontrons dans le cadre de notre collaboration…

Interview :

Youbarbecue : Bonjour Jipé, merci d’abord d’apporter ton témoignage à la communauté des fans de braise. L’équipe Yb avait été surprise, au lancement du site, que tu acceptes de collaborer avec nous. Tu es le premier cas clinique du fameux syndrome de la ‘Charbonïte aiguë’ en France, raconte-nous comment ça a commencé ?

train-vapeurJipéDisons qu’au départ, je travaillais à la SNCF, et, du temps libre, on en avait en pagaille (sourire gêné) ! Ah non non, rien à voir avec le débat privé/public ! Je travaillais dans la restauration des vieilles locomotives. J’ai commencé à être addict au charbon à cette époque. Le midi, avec les collègues  pour déconner, on envoyait quelques saucisses dans les fourneaux des locos dès les premiers tours de roues! Puis très vite, ce barbecue hebdomadaire est devenu quotidien… (il tremble)

Yb : Oui, on voit que cette époque a été un moment difficile dans ta vie de barbecuiste ?

Jipé : (il se lève et va caresser Framboise, un rat de 3,5 kilos qui se ballade dans le salon). Ben, c’était sans fin, pis fallait faire des recettes de malade à chaque fois ! Les chipos et les merguez, on laissait ça aux novices, aux nantis ! Du coup, j’ai demandé ma mutation dans un autre secteur d’activité, puis heureusement, mon beau frère m’a trouvé une place chez Gaz De France en 1982.

Yb : Et tu as retrouvé un rythme de vie plus tranquille ?

temoignage a visage caché  Jipé : Penses-tu, pareil j’ai trouvé des gens qui aimaient ça … On installait des ballons d’eau chaude chez les particuliers, des fois, on récupérait les vieux qu’on bricolait nous-mêmes pour faire des ‘barbeuk’. On a même lancé un concours au niveau du C.E. de G.D.F. de tuning de barbecue. C’est à ce moment là que ma direction m’a conseillé d’aller consulter et je suis entré en maladie professionnelle. Ça a été l’escalade… (il nous demande une cigarette et il enlève le filtre)

 

YbQuels sont les symptômes d’une charbonïte aiguë ?

JipéLe truc tout con, mais quand t’es invité à un barbecue et que tu ne peux pas t’empêcher d’aller trifouiller les braises, remuer les patates ou retourner les brochettes, il est peut-être déjà trop tard … Ensuite, je me levais en pleine nuit en tremblant,… des terreurs nocturnes qu’on appelle ça, une fois j’ai même fait une marinade en pleine nuit pour me calmer… Pis je faisais du feu tout le temps, barbecues, cheminées, tout y passait, la braise me calmait …

Niveau sexe, j’avais plus de désir non plus. J’ai commencé à fréquenter des sites comment dire … un peu olé olé ! Y’avait “Embroche-moi.com”, “Marinade-faciale.fr”,…. (la main dans le pantalon, il regarde un cadre d’Emmanuelle Béart entièrement nue)

Et puis un soir j’me suis retrouvé assis dans la cuisine, pleurant avec un émincé de poulet dans les mains, j’ai dit stop ! Basta !!. J’ai commencé une cure où mon unique outil de cuisson était le micro-onde … Et je crois m’en être sorti … pas une grillade depuis 2 ans… J’en suis très fier.  Aujourd’hui je suis végétarien, je ne tremble plus, j’me sens bien … Mais alors putain, qu’est-ce que j’me fais chier ! Manger léger et boire ContreX, tu parles !!! (Il prend un bâtonnet de surimi qu’il balance à  Framboise à l’autre bout de la pièce)

YbMerci Jipé d’avoir eu le courage de livrer ce témoignage qui fait froid dans le dos, et bonne chance à toi pour la suite … Une petite merguez pour la route ?? On décoooonne !

Jipé « Again »
Recettes de Tapas !

Imprimer cet article Imprimer cet article

3 Commentaires

  1. Moi aussi je peux pas m’empecher de remuer les braises quand je vois un barbec’ :)))))

  2. oh, purée de patates douces à la braise, pauvre JP, c’est un témoignage touchant et en même temps révoltant. Encore une maladie liée au travail, heureusement, il en est sortie sans trop de séquelles. Combien ont mis fin à leur vie. Bravo Jp, quel combat et quel courage. Bonne chance à toi .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *